La transformation de la Turquie

L’élection de Abdullah Gül comme onzième président de la Turquie est un point tournant dans l’histoire du pays.

En juillet dernier, le parti de la justice et du développement (AKP), au pouvoir – conservateur au plan religieux mais libéral au plan économique – a remporté haut la main les élections législatives anticipées convoquées en raison de l’hostilité des militaires face à la candidature de Gül à la présidence. Cette victoire électorale, combinée à l’élection de Gül, confirme l’émergence de l’AKP comme le parti du réalignement et le fait que les Turcs, malgré une pouss

u233ée de nationalisme xénophobe, souhaitent intégrer l’Union européenne.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/Cni1s79/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.