Turkey HDP victory celebration Aurore Belot/ZumaPress

Les politiques de la Turquie pour la paix

VIENNE – La Turquie vient d’entrer dans un territoire politique inconnu, après que le parti au pouvoir, le Parti pour la Justice et le développement (AKP), ait échoué à préserver sa majorité parlementaire à l’issue des récentes élections législatives. Les choix que fera la Turquie lors de la formation du nouveau gouvernement ne seront pas seulement déterminants pour l’avenir de la démocratie dans ce pays. La nouvelle administration pourrait également jouer un rôle décisif dans une série de processus de paix indispensables pour rétablir la stabilité dans l’ensemble du Moyen-Orient.

Pour la Turquie même, la préoccupation prioritaire est le processus de paix en cours avec la population kurde du pays. Au cœur de ce processus est la redéfinition de l’État unitaire et laïc fondé en 1923. Quiconque n’appartenait pas à une minorité officiellement reconnue de la nouvelle république était censé s’intégrer à la nouvelle identité turque.

Mais tout ne s’est pas déroulé selon les plans de son fondateur, Atatürk. Les Kurdes ont fermement défendu leur identité ethnique. La répression de la langue et de la culture kurdes a en finale débouché sur une insurrection violente, menée par le parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), un conflit qui a fait plus de 40.000 victimes.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/LunPpNB/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.