Skip to main content

canadian embassy beijing GREG BAKER/AFP/Getty Images

La guerre contre Huawei

NEW YORK – L'arrestation du CFO de Huawei, Meng Wanzhou, est une action dangereuse de l'administration du président américain Donald Trump dans le cadre de son intensification du conflit avec la Chine. Si, comme Mark Twain l’aurait déclaré, l’histoire rime souvent, notre époque rappelle de plus en plus la période précédant 1914. Comme les grandes puissances de l'Europe à l'époque, les États-Unis, dirigés par une administration déterminée à affirmer la domination américaine sur la Chine, poussent le monde vers une catastrophe.

Le contexte de l'arrestation a une importance énorme. Les États-Unis ont exigé que le Canada arrête Meng à l'aéroport de Vancouver alors qu’il était en route vers le Mexique en provenance de Hong Kong, puis qu’il soit extradé vers les États-Unis. Une telle démarche est presque une déclaration de guerre des États-Unis contre la communauté des affaires en Chine. Pratiquement sans précédent, elle fait peser un risque beaucoup plus important sur les hommes d'affaires américains qui voyagent à l'étranger.

Les États-Unis arrêtent rarement des hommes d'affaires de rang élevé, qu’ils soient originaires des États-Unis ou de l'étranger, pour des crimes commis par leur entreprise. Les chefs d'entreprise sont généralement arrêtés pour leurs crimes personnels présumés (tels que détournement, corruption ou violence) plutôt que pour les malversations présumées de leur entreprise. Certes, les gestionnaires d'entreprise devraient être tenus responsables des malfaisances de leur entreprise, jusque et y compris des accusations criminelles; cependant, commencer cette pratique par un homme d'affaires chinois de premier plan, et non par un des dizaines de CEOs et CFOs américains coupables, est une provocation étonnante du gouvernement, de la communauté des affaires et du public chinois.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/7ccPKFr/fr;
  1. sinn88_Sean GallupGetty Images_mario draghi ecb Sean Gallup/Getty Images

    The ECB’s Beggar-thy-Trump Strategy

    Hans-Werner Sinn

    The European Central Bank's decision to cut interest rates still further and launch another round of quantitative easing raises serious concerns about its internal decision-making process. The ECB is pursuing an exchange-rate policy in all but name, thus putting Europe on a collision course with the Trump administration.

    1

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions