A container ship leaves Hamburg port Morris MacMatzen/Getty Images

L'Europe ne doit pas riposter au protectionnisme américain

MUNICH – Avec ses mesures protectionnistes, le président Trump tient sa promesse de donner la première place à l'Amérique. Comment l'Europe doit-elle réagir ?

Trump exempte temporairement l'Europe de la hausse des taxes douanières qu'il vient de décider pour l'acier et l'aluminium. Mais cette épée de Damoclès - des droits de douane élevés - continue à peser sur l'Europe. Il s'est déjà engagé à taxer davantage les importations de voitures européennes (il vise particulièrement les BMW et les Mercedes) pour aider les fabricants américains, même si cette mesure nuit aux consommateurs américains. Ces derniers sont moins puissants que les industriels, car les pertes d'un consommateur sont inférieures aux gains d'un industriel, et il est plus difficile aux consommateurs d'entamer une action collective.

La Commission européenne a envisagé de riposter en augmentant les droits de douane visant tout un éventail de produits importés des USA, allant des Harley Davidson à des produits alimentaires tels que le beurre de cacahuète ou le jus d'orange, pour inciter les exportateurs américains à faire pression sur le gouvernement de Trump. Cette stratégie qui a manifestement fonctionné jusqu'à présent est en réalité contre-productive. Elle est extrêmement dangereuse, car elle pourrait provoquer une guerre commerciale de grande ampleur. Contrairement aux affirmations infondées de Trump, les guerres commerciales sont impossibles à gagner ; elles ne font que des perdants, car elles nuisent à la répartition des tâches sur le plan international.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/tjVgGs5fr