drew60_NICHOLAS KAMMAFP via Getty Images_barrett confirmation Nicholas Kamm/AFP via Getty Images

Trump et la nouvelle composition de la Cour Suprême

WASHINGTON, DC – Suite aux élections américaines du 3 novembre prochain – et bien que sa décision définitive puisse prendre davantage de temps – la représentation des partis dans l'ensemble de l'appareil fédéral va probablement être redistribuée. Seule la Chambre des Représentants est à peu près certaine de rester entre les mains du même parti (celui des Démocrates). Le Sénat à majorité Républicaine pourrait être remporté par les Démocrates. La Cour Suprême à tendance conservatrice penche à présent vers l'extrême-droite, étant donné la confirmation par le Sénat de la candidate choisie par Donald Trump, Amy Coney Barrett. Cette dernière doit siéger en lieu et place de la Juge progressiste Ruth Bader Ginsburg.

Une bizarrerie du système américain tient à ce que même si le candidat Démocrate Joe Biden remporte les élections, pour surmonter les obstacles qui sont déjà sur son passage suite aux décisions de la Cour et aux tentatives de faire diminuer le nombre d'électeurs, la présidence va rester pendant plus de deux mois entre les mains d'un homme dont la stabilité physique et mentale ne fait pas l'unanimité. Les dispositions de la constitution en matière d'incapacité physique ou mentale du président sont inapplicables. Personne n'ose évoquer publiquement le sujet : des journaux timorés hésitent à parler d'un aliéné habitant la Maison Blanche même si le comportement de Trump ces derniers temps est plus aberrant qu'à l'accoutumée, ce qui est peut-être dû au fait d'avoir attrapé la COVID-19 et de prendre de forts traitements.

En confondant peut-être la campagne actuelle avec celle de 2016, Trump a repris ses attaques contre Hillary Clinton, en s'en prenant aux membres les plus serviles de son cabinet qui ne l'ont pas accusée, ainsi qu'à l'ancien président Barack Obama et à Biden – sans motifs valables. Trump lance des accusations fumeuses de terrorisme gauchiste et de fraude du scrutin par correspondance, bien que le Washington Post ait montré que ses accusations de fraude électorales étaient malhonnêtes.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/hFrZ8ncfr