elerian109_anucha-sirivisansuwan-getty-images_cargo-boat-sun anucha sirivisansuwan/Getty Images

La dialectique de la politique commerciale internationale

MUNICH – Un changement subtil mais important s’opère actuellement dans la manière dont les dirigeants politiques considèrent le commerce international, notamment dans la façon de remédier à des problèmes de longue date. Ce changement résulte d’une distinction clé entre l’objet du commerce (où s’observe un consensus relativement large entre les États) et les modalités de celui-ci (où les divergences ont tendance à impacter négativement des relations importantes, quelles soient transatlantiques ou entre la Chine et les autres pays développés de la planète). C’est pourquoi l’optimisme est davantage permis que le suggère l’évocation de guerres commerciales dommageables, des restrictions strictes autour de l’investissement, des conflits technologiques, ou encore des tensions croissantes entre les grandes puissances.

Le consensus relativement large autour du commerce international tend à s’axer sur quatre hypothèses principales, soutenues par un ensemble de recherches et de données :

Premièrement, un commerce libre et équitable s’inscrit dans l’intérêt des populations de la plupart des pays, mais ne suffit pas à rendre la prospérité inclusive. Plusieurs pans spécifiques de la société peuvent se retrouver déplacés, marginalisés et aliénés. À ce titre, le commerce ne constitue pas seulement une problématique économique. Il revête également d’importantes dimensions institutionnelle, politique et sociale.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading and receive unfettered access to all content, subscribe now.

Subscribe

or

Unlock additional commentaries for FREE by registering.

Register

https://prosyn.org/4pTXmP6fr