talal10_SAID KHATIBAFP via Getty Images_palestinechildrefugee Said Khatib/AFP via Getty Images

Où est le monde pour les Palestiniens ?

AMMAN – Il n’est guère surprenant que l’accord de paix proposé par les États-Unis entre Israël et les Palestiniens ressemble presque trait pour trait à une transaction immobilière. Ce prétendu « accord du siècle » ne présente à vrai dire aucun des éléments requis pour parvenir à résoudre un conflit : ni dialogue, ni écoute ; ni prise en compte des intérêts fondamentaux ; ni compromis susceptible d’être soutenu par une majorité. Et comment pourrait-il en être autrement quand les partenaires les plus importants de la discussion – les Palestiniens – se sont avant tout fait remarquer par leur absence, chassés de la négociation par des exigences auxquelles il leur est impossible de satisfaire.

Suite à la louable observation de Jared Kushner, rappelant en mai 2018 que servir la paix est « le plus noble but [que puisse se fixer] l’humanité », le journaliste Rober Fisk posait déjà la question pertinente sur le plan annoncé : « Après trois guerres israélo-arabes, des dizaines de milliers de morts palestiniens et des millions de réfugiés, Kushner croit-il vraiment que les Palestiniens se contenteront de recevoir de l’argent ? »

Ceux qui parmi nous sont enclins au cynisme pourraient conclure, avec Chris Doyle, directeur du Council for Arab-British Understanding, que la paix entre Israéliens et Palestiniens n’est [plus] la véritable question, qu’elle n’est qu’un point de détail ». Les initiatives antérieures de l’administration américaine – soutien aux colonies israéliennes de Cisjordanie, installation de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem et suppression des subventions à l’Office de secours et des travaux des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens au Proche-Orient (UNRWA) – le laissent indubitablement entendre. Comme le notait en 2018 Lara Friedman, présidente de la Foundation for Middle East Peace : « Il est très clair que le but principal est d’éliminer la question des réfugiés palestiniens en déclarant qu’ils n’existent pas. » C’est ce que fait le plan Kushner de l’ensemble des Palestiniens et de toute la Palestine comme entité autonome.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/CrvxsB6fr