A person dressed as Kim Jong-un Angela Weiss/Getty Images

Trump ou l’absence de stratégie face à la Corée du Nord

DENVER – Le président américain Donald Trump n’a pas tort lorsqu’il affirme avoir hérité du difficile problème de la Corée du Nord. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un semble déterminé à ne pas vouloir négocier, et n’a que faire des mises en garde sur sa quête imprudente d’armements nucléaires et des missiles de longue portée nécessaires pour les propulser.

Mais le fait que Trump ait hérité de ce problème n’exempte pas le président américain de sa responsabilité de le résoudre. À ce jour, il a échoué dans l’élaboration – sans même parler de la mise en œuvre – d’une stratégie sur la question nord-coréenne. Après bientôt une année de mandat, son seul accomplissement en la matière a été l’obtention de sanctions supplémentaires aux Nations Unies. Pire encore, les critiques amères qu’il formule à l’égard de ses prédécesseurs suggèrent que le président américain n’a aucun idée de la marche à suivre.

La dernière tentative de Trump dans la gestion du problème remonte à quelques jours, lorsqu’il a fait bruyamment savoir que son administration réinscrivait la Corée du Nord sur la liste des pays soutenant le terrorisme, au département d’État américain. Motivée par les agissements de Kim, cette décision était principalement symbolique, comme celle de l’ancien président George W. Bush ayant consisté à inscrire pour la première fois en octobre 2008 la Corée du Nord sur cette liste.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/F1BLjsT/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.