Skip to main content

communism propoganda statue Gerhard Joren/LightRocket via Getty Images

Le piége idéologique

LOS ANGELES – Alors qu'il n'y a pas d'urgence, le président Trump a déclaré l'état d'urgence pour construire son "mur" à la frontière avec le Mexique, une promesse qu'il avait faite à ses partisans lors de sa campagne électorale en 2016. C'est là un exemple supplémentaire de la tension persistante, et dangereuse, entre raison et idéologie dans la vie politique.

Quelles que puissent être leurs limites, les décisions basées sur la raison sont préférables à celles qui se fondent sur une idéologie, car leur mise en œuvre peut s'adapter à des changements de situation ou à des faits nouveaux. Par contre, celles qui reposent sur des principes rigides risquent d'être totalement inadaptées à la réalité.

L'Histoire offre de multiples exemples des conséquences désastreuses de choix purement idéologiques qui font abstraction de la réalité. Ainsi, ne croyant pas que la science pourrait satisfaire le peuple allemand, mais que l'Allemagne devait élargir son espace vital, Hitler a instrumentalisé le mythe de la suprématie des Teutons pour justifier son entreprise. A la tête d'un autre régime fondé sur une idéologie, Staline l'a emporté sur les nazis, précisément parce qu'il a renoncé aux impératifs dogmatiques pour mener sa guerre en fonction d'objectifs rationnels reposant sur son propre intérêt.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/dwDmx3Z/fr;
  1. bildt69_DELIL SOULEIMANAFP via Getty Images_syriansoldiermissilegun Delil Souleiman/AFP/Getty Images

    Time to Bite the Bullet in Syria

    Carl Bildt

    US President Donald Trump's impulsive decision to pull American troops out of northern Syria and allow Turkey to launch a military campaign against the Kurds there has proved utterly disastrous. But a crisis was already inevitable, given the realities on the ground and the absence of a coherent US or Western policy in Syria.

    2

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions