Skip to main content

fischer158_MANDELNGANAFPGettyImages_trumpboltonovaloffice Mandel Ngan/AFP/Getty Images

La stratégie perdant-perdant de Trump

BERLIN – Ce qu’espère obtenir le président des États-Unis Donald Trump en Iran demeure un mystère. A-t-il imaginé un « meilleur » traité sur le nucléaire que celui de 2015, dont il a retiré les États-Unis ? Pense-t-il, avec ses conseillers, qu’en accumulant les exigences il parviendra à faire plier le régime, voire provoquera sa chute ? Ou bien prépare-t-il le terrain à une intervention militaire ?

Selon toute vraisemblance, ni lui ni ses conseillers n’en ont la moindre idée. Peut-être parce que rien de tout cela n’arrivera.

Certes, le retrait opéré par Trump du Plan d’action global commun (Joint Comprehensive Plan of Action – JCPoA) remplit une de ses principales promesses de campagne. Le problème, c’est que ni lui ni ses conseillers ne semblent avoir réfléchi à ce qui se passerait après.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/0OvN8qw/fr;
  1. bildt69_DELIL SOULEIMANAFP via Getty Images_syriansoldiermissilegun Delil Souleiman/AFP/Getty Images

    Time to Bite the Bullet in Syria

    Carl Bildt

    US President Donald Trump's impulsive decision to pull American troops out of northern Syria and allow Turkey to launch a military campaign against the Kurds there has proved utterly disastrous. But a crisis was already inevitable, given the realities on the ground and the absence of a coherent US or Western policy in Syria.

    5

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions