Rally in atlanta Branden Camp/Stringer

La pseudo-realpolitik de Trump

NEW YORK – Certains s’enthousiasment pour le soi-disant réalisme du président élu Donald Trump. Il fera ce qui est bon pour l’Amérique, affirment-ils, ne s’embarrassera pas ce cas de conscience, ni ne se laissera distraire par l’infatuation d’une prétendue responsabilité à l’égard du reste du monde. Avec sa ruse et son pragmatisme d’homme d’affaires, il rendra l’Amérique plus forte et plus prospère.

À vrai dire, cette opinion est un leurre.

Il est à peu près certain que Trump ne s’embarrassera pas de questions morales. Il est précisément ce que l’historien grec Thucydide qualifiait de dirigeant immoral, « le plus brutal [et] le plus écouté du peuple », dont il exploite le « ressentiment » et le « désir de faire justice », qui « compte sur d’habiles calomnies ».

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/WGnh3Rm/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.