EPA protest Ricky Carioti/The Washington Post/Getty Images

Les fantasmes climatiques de Donald Trump

NEW-YORK – Le roi danois Knut le Grand, nous dit la légende, a conduit un jour ses courtisans au bord de la mer pour leur montrer que même un roi ne peut arrêter la marée. Aussi on ne peut que s'apitoyer devant Donald Trump qui est persuadé que ses décrets peuvent l'emporter sur les lois de la nature.

Il est entouré d'affidés plutôt que de courtisans, qui à l'image de leur roi stupide et ignare, croient qu'il leur suffit de nier le réchauffement climatique pour que le charbon, le pétrole et le gaz retrouvent leur place prépondérante et leur rôle glorieux d'antan. Ils se trompent. La cupidité ne peut arrêter le réchauffement climatique dû à l'homme, de même que les décrets présidentiels de Trump n'arrêteront pas le mouvement général d'abandon du charbon, du pétrole et du gaz au profit de l'énergie éolienne, solaire, hydroélectrique, nucléaire, géothermique ou de toute autre forme d'énergie à faible émission de carbone.

En moins de 100 jours, Trump a démontré qu'il est prisonnier de ses fantasmes et de sa vérité "alternative". Il signe des décrets, aboie des ordres, envoie des tweets au milieu de la nuit, mais sans grand effet. La réalité – la physique, la législation, les tribunaux, les procédures et les électeurs dont seuls 36% approuvent sa politique – interfère avec ses décisions. Il y a aussi la Chine qui est gagnante tant sur le plan technologique que diplomatique à chaque faux pas d'un président américain incompétent.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/TKLvqvl/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.