Vice President Mike Pence (3rd L) and his wife Karen Pence, Senate Majority Leader Mitch McConnell (R-KY) (L) and Speaker of the House Paul Ryan Alex Wong/Getty Images

La destruction du Parti républicain

BERKELEY – Cela fait maintenant un an et demi que Donald Trump a été élu président des États-Unis, et le moment est peut-être venu pour les Américains de prendre du recul et de considérer la déliquescence de leur système politique.

Certes, les États-Unis n’ont pas connu de catastrophes majeures, même si des faux pas politiques colossaux semblent constamment pointer à l’horizon. Le pays se meurt toutefois d’innombrables fractures et plus longtemps Trump restera au pouvoir, plus la richesse et la puissance des États-Unis se dégraderont.

La responsabilité en incombe en grande partie aux républicains, qui se sont alignés derrière Trump pour des raisons encore difficiles à comprendre. Trump a été élu avec un peu plus de 60 millions de voix, soit 3 millions de moins que son adversaire, Hillary Clinton. Mais il a été publiquement soutenu par un large éventail de pontes, de conseillers et de militants républicains, qui savaient pourtant tous qu’une présidente Clinton ferait courir un moindre risque aux États-Unis.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/7hLsdog/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.