Trump executive order Saul Loeb

Dette nationale et ordre mondial

PRINCETON – En ce début de nouvelle année, tous les indicateurs annoncent une refonte de l’ordre mondial : investiture de Donal Trump à la présidence des États-Unis, discours pro-mondialisation du président chinois Xi Jinping à Davos, et organisation d’un « contre-sommet européen » par plusieurs dirigeants d’extrême droite, parmi lesquels Marine Le Pen et Geert Wilders, dans la ville allemande de Coblence.

Trump et ses alliés populistes d’Europe dénoncent la mondialisation, dont Xi se démarque désormais comme le principal défenseur. Le message de Trump est néanmoins particulièrement contradictoire : si la poursuite d’intérêts économiques strictement nationaux implique a priori une moindre coopération internationale, le renforcement de la sécurité en nécessite davantage.

L’élan nationaliste présent dans le discours d’investiture de Trump résonne comme un écho à l’isolationnisme promu par l’aviateur aussi célèbre que xénophobe Charles Lindbergh, qui, en tant que porte-parole de l’America First Committee, œuvra pour que les États-Unis se tiennent à l’écart de la Seconde Guerre mondiale. C’est désormais au tour de Trump, qui reproche aux précédents dirigeants des États-Unis les difficultés économiques souffertes par de nombreux Américains, de renoncer au rôle historique du pays dans la création et la pérennisation de l’ordre mondial d’après-guerre. Bien que le refus d’une « Amérique planétaire » ne soit pas nouveau, c’est la première fois que nous l’entendons de la bouche d’un président des États-Unis.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/p097PhZ/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.