sachs306_Tasos KatopodisGetty Images_trump flag Tasos Katopodis/Getty Images

L’absurdité et le danger des guerres commerciales menées par l’Amérique

NEW YORK – Don Quichotte combattait les moulins à vent. Le président américain Donald Trump lutte contre les déficits commerciaux. Si ces deux combats sont absurdes, Don Quichotte avait au moins le mérite de lutter avec idéalisme. Trump baigne pour sa part dans l’ignorance furieuse.

Il a été annoncé la semaine dernière que le déficit international des États-Unis en matière de biens et services s’était creusé jusqu’à atteindre 621 milliards $, malgré la promesse de Trump consistant à le réduire significativement au travers des politiques commerciales vis-à-vis du Canada, du Mexique, de l’Europe et de la Chine. Le président estime que le déficit commercial américain s’explique par les pratiques déloyales des concurrents des États-Unis. Trump a ainsi juré de mettre un terme à ces pratiques inéquitables, et de négocier des accords commerciaux plus justes auprès des pays concernés.

En réalité, le déficit commercial américain n’est pas un indicateur de pratiques déloyales de la part d’autres États, et les négociations menées par Trump n’inverseront pas la situation. Le déficit constitue davantage une mesure du déséquilibre macroéconomique, que les propres politiques du président américain – notamment la réduction d’impôts de 2017 – ont précisément exacerbé. La persistance du déficit – et plus encore, son creusement – était totalement prévisible pour quiconque a suivi des cours de première année en macroéconomie internationale.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/0xGR6fEfr