trump BRENDAN SMIALOWSKI/AFP/Getty Images

Tension entre Trump et les services de renseignement américains

ATLANTA – Depuis plus de deux ans, le président Trump chante la gloire des pseudo-démocraties et des régimes autoritaires alliés des USA, tout en poursuivant sa politique destinée en principe à mettre un coup d'arrêt au programme nucléaire nord-coréen. Mais les conséquences de sa politique étrangère insensée se retournent maintenant contre lui. C'est manifeste au niveau des services de renseignement américains dont les chefs qui ont la responsabilité de la sécurité nationale se démènent pour familiariser le président avec des réalités qu'il ne veut pas voir.

En janvier dernier, la commission sénatoriale sur le renseignement a auditionné les principaux responsables des services secrets américains au sujet des menaces pesant sur la sécurité nationale. A l'issue de cette audition, Trump a lancé une série de tweets contredisant les déclarations de ses propres responsables du renseignement. Malgré le coté prétentieux et naïf de ses tweets, ce serait une erreur de les considérer comme un simple caprice de Trump. Son irascibilité a des conséquences directes quant à la capacité des services de renseignement à mener à bien leur mission.

Son objectif est évident : discréditer les responsables de ses propres services secrets. Des sources bien placées à la Maison Blanche ont laissé entendre récemment qu'il cherche à se débarrasser de Dan Coats, le directeur du renseignement national. En faisant passer les témoignages des responsables des services secrets pour des contre-vérités, Trump lance un avertissement à Coats : son maintien à son poste ne dépend pas de ses résultats, mais de sa soumission au président. Les responsables des services de renseignement sont donc sur un siège éjectable.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/J83gAtxfr