Beijing sunrise Jie Zhao/Getty Images

Le piège de Kindleberger

CAMBRIDGE – Alors que le président américain élu Donald Trump prépare la politique de son administration envers la Chine, il devrait se méfier de deux pièges majeurs que l'histoire a dressé devant lui. Le « piège de Thucydide », cité par le président chinois Xi Jinping, se réfère à l'avertissement de l'historien grec antique pour qui une guerre cataclysmique peut éclater lorsqu’un pouvoir établi (comme les États-Unis) ressent une peur démesurée face à une nouvelle puissance (comme la Chine). Mais Trump devra aussi à se soucier du « piège de Kindleberger »: une Chine qui apparaitrait comme plus faible, et non plus forte, qu’elle ne l’est.

Charles Kindleberger, un architecte intellectuel du Plan Marshall qui a ensuite enseigné au MIT, a fait valoir que la décennie désastreuse des années 1930 a été causée par le fait que les USA ont remplacé la Grande-Bretagne en tant que plus grande puissance mondiale, mais n'ont pas réussi à prendre le rôle de la Grande-Bretagne dans la fourniture de biens publics mondiaux. Le résultat a été l'effondrement du système mondial dans la dépression économique, le génocide et la guerre mondiale. Aujourd'hui, alors que la puissance de la Chine se développe, quelle sera sa contribution aux biens publics mondiaux?

En politique intérieure, les gouvernements produisent des biens publics tels que les services de police ou d'un environnement propre, qui bénéficient à l’ensemble des citoyens et dont personne ne peut être exclus. Au niveau mondial, les biens publics – comme un climat stable, la stabilité financière ou la liberté des mers – sont prévus par des coalitions dirigées par les plus grandes puissances.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/SyJNrsO/fr;
  1. haass102_ATTAKENAREAFPGettyImages_iranianleaderimagebehindmissiles Atta Kenare/AFP/Getty Images

    Taking on Tehran

    Richard N. Haass

    Forty years after the revolution that ousted the Shah, Iran’s unique political-religious system and government appears strong enough to withstand US pressure and to ride out the country's current economic difficulties. So how should the US minimize the risks to the region posed by the regime?

  2. frankel100_SpencerPlattGettyImages_mansitswithumbrellawallstreet Spencer Platt/Getty Images

    The US Recovery Turns Ten

    Jeffrey Frankel

    The best explanation for the current ten-year US economic expansion – tied for the longest since 1854 – is disappointingly simple: the Great Recession was the worst downturn since the 1930s. And if the dates of American business cycles were determined by the rule that most other countries apply, the current expansion would be far from beating the record.

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.