Darren McCollester/Stringer

Trump et la débâcle

WASHINGTON, DC – Donald Trump, le candidat à la présidence du parti Républicain des États-Unis, a encore remanié son personnel de campagne. Ce faisant, il en dit long sur lui et sur son modèle de gestion. Ce n'est peut-être pas exactement ce qu'il entendait dévoiler sur la place publique. Peu de campagnes présidentielles ont fait montre d'un tel chaos et de telles pertes de personnel.

Deux personnes qui n'ont jamais dirigé aucune campagne présidentielle - et dont les instincts politiques se contredisent mutuellement - dirigent à présent la campagne de Trump.

Kellyanne Conway, sa nouvelle directrice de campagne, est une enquêtrice qui a exploité les données de la droite républicaine majoritaire des années durant (la tendance de droite est son « courant majoritaire, » parce que son centre a disparu pour sa plus grande part). Pendant les primaires du parti Républicain, elle a travaillé pour le « super PAC » qui a soutenu Ted Cruz, le rival acharné de Trump. Conway est une militante intelligente et coriace, qui devrait peser sur la campagne par son caractère constant et pratique. Si elle a le dessus - et si Trump parvient à rester fidèle à un thème - nous aurons un candidat républicain plus raisonnable.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/n7TqmLL/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.