roubini124_Chip SomodevillaGetty Images_trump Chip Somodevilla/Getty Images

Trump contre l’économie

NEW YORK – Les marchés financiers semblent s’être finalement rendus compte que Donald Trump est le président des Etats-Unis. Étant donné que le monde ait enduré deux années de tweets téméraires et de déclarations publiques de l'homme le plus puissant du monde, la question évidente est : pourquoi cela a-t-il pris tout ce temps ?

D'une part, jusqu'à présent, les investisseurs croyaient en l'argument selon lequel Trump ne fait qu’aboyer sans mordre. Ils étaient disposés à lui accorder le bénéfice du doute tant qu'il mettait en œuvre réductions d'impôts, déréglementation et autres politiques au bénéfice du secteur des entreprises et des actionnaires. De plus, beaucoup pensaient que, en fin de compte, les « adultes dans la salle » auraient limité les lubies de Trump et veillé à ce que les politiques de l'administration ne passent pas outre les garde-fous de l'orthodoxie.

Ces hypothèses étaient plus ou moins justifiées durant la première année en fonction de Trump, lorsque la croissance économique et une hausse attendue des bénéfices des entreprises – en raison des réductions d'impôts à venir et de la déréglementation – généraient une forte performance boursière. En 2017, les indices boursiers américains ont augmenté de plus de 20%.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/UsR4XaE/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.