Jabin Botsford/The Washington Post via Getty Images

La présidence Trump en difficulté

WASHINGTON, DC – Nous en sommes arrivés à un stade auquel on aurait presque de la peine pour Donald Trump. Bien que ce « presque » révèle entre Trump et ses opposants un fossé trop large pour être comblé, il faut reconnaître que le mois de février a jusqu’à présent été cruel pour le président américain, qui n’a cependant rien d’une victime innocente.

Rien que pendant la première semaine de février, la Maison-Blanche de Trump a rencontré plus de difficultés que la plupart des autres présidences en plusieurs mois, voire davantage. Le Dow Jones Industrial Average a perdu 1 000 points à deux reprises, emportant avec lui tous les gains accumulés sur un marché à la hausse depuis un an. Personne ne savait à l’avance quand les marchés se stabiliseraient, ou si les réductions fiscales vantées par Trump, entre autres mesures politiques, avaient ou non alimenté la peur d’une surchauffe économique et d’une hausse des taux d’intérêt.

En se livrant à ce que ses prédécesseurs du Bureau ovale ont toujours évité de faire à juste titre, Trump s’est rendu la tâche encore plus difficile. Il s’est régulièrement attribué le crédit des gains enregistrés sur les marchés boursiers. Le prétendu brillant homme d’affaires semble avoir oublié qu’une hausse était tôt ou tard suivie d’une baisse.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/7J7hQDo/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.