Wall Street bull Spencer Platt/Getty Images

La farce de la croissance de Trump

WASHINGTON, DC – Les fonctionnaires de l'administration du président Donald Trump parlent souvent de la nécessité de ramener la croissance économique annuelle des États-Unis au-dessus de 3%. Mais ils font plus que simplement en parler; le budget qu'ils proposent suppose effectivement qu'ils y parviendront.

S’ils réussissent, cela représenterait une amélioration significative par rapport aux performances récentes de l'économie américaine, qui a atteint moins de 2% de croissance annuelle en moyenne depuis 2000. Et, bien qu'une augmentation à 3% puisse sembler faible, elle ferait une différence énorme en termes d'emploi et de salaires.

Malheureusement, abandonnée à elle-même, l'économie continuera très probablement à piétiner. Et les politiques que le Parti républicain de Trump a proposé – concernant les soins de santé, la taxation et la déréglementation – ne changeront pas grand-chose. L'hypothèse d'une croissance plus forte relève davantage d'un écran de fumée comptable permettant des réductions d'impôt que toute autre chose. Si les responsables de l'administration reconnaissaient qu'un taux annuel de 3% n'est pas possible, ils devraient se rendre à l’évidence que leurs prévisions de recettes fiscales sont trop élevées, et que les réductions d'impôt qu’ils proposent, si elles sont adoptées, augmenteraient considérablement le déficit budgétaire et la dette nationale.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/0GOz6k4/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.