0

Trichet prend les rênes de la BCE

La pré-annonce par le Président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, de la hausse des taux d’intérêt, lors de la prochaine réunion du Conseil des gouverneurs le 1er décembre,pourrait être un moment déterminant dans son mandat.

En pré-annonçant cette hausse des taux, considérée par de nombreux hauts fonctionnaires de la BCE comme un pas vers une plus grande transparence, Trichet a fermement démontré sa maîtrise sur le Conseil des gouverneurs. Des fuites dans la presse occasionnées par des membres dissidents ont semé la confusion dans l’esprit du public au sujet des préoccupations et des intentions de la BCE à la veille de cette annonce.

Même si un consensus a émergé au Conseil sur la nécessité de cette hausse des taux d’intérêt en décembre, quelques trublions au sein du Conseil des gouverneurs de la BCE – certains ayant un agenda particulier très chargé – ont volontairement transmis de fausses informations à la presse en essayant inutilement de contrecarrer cette hausse.

Dans une fuite anonyme à l’un des plus grands journaux de la presse financière, un fonctionnaire de la BCE a maintenu à tort que l’unanimité était nécessaire pour avaliser une hausse des taux, sous-entendant qu’une seule « colombe » pourrait l’arrêter. Exaspéré par ce qu’il considère comme des tactiques de guérilla, Trichet a fait taire avec succès les mauvaises langues en annonçant avec audace la hausse des taux, deux semaines avant la réunion.