Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

china real estate development In Pictures Ltd./Corbis via Getty Images

Les réformes dont la Chine a besoin

NEW YORK – Cette année marque les dix ans de l’apparition de la crise financière mondiale. Pour les États-Unis, 2018 n’a plus rien à voir avec l’année 2008. L’économie est passée du bord de l’effondrement au bord de la surchauffe, en raison de baisses d’impôts massives appliquées alors que la croissance était déjà solide. L’attitude vis-à-vis de la Chine a également beaucoup changé. La conception selon laquelle une coopération avec la Chine était nécessaire à la gestion de la demande globale a désormais cédé la place au protectionnisme et à l’hostilité.

En revanche, 2018 ressemble à 2008 pour la Chine, et cela pour une raison importante : les chocs négatifs en provenance des États-Unis représentent une menace significative pour la croissance économique chinoise. En 2008, le choc avait résidé dans un déclin de la demande relative à ses exportations, en raison de l’effondrement de Lehman Brothers et de la crise financière mondiale qui avait suivi. Aujourd’hui, le choc résulte de la guerre commerciale déclarée par l’administration du président américain Donald Trump.

Les risques auxquels la Chine est confrontée n’échappent pas totalement à son contrôle. La situation pourrait empirer si le pays venait à reproduire ses réactions politiques de 2008 – en recourant exclusivement à une relance budgétaire et monétaire massive pour soutenir la demande.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/YdZT9UQfr;

Edit Newsletter Preferences