Vers un partenariat asie-Europe

BERLIN amp#45;amp#45; L’émergence de l’Asie en tant qu’acteur économique et politique est une illustration très juste de la mondialisation. D’ici la fin de la décennie, l’économie de la Chine aura dépassé celle de l’Allemagne. Avant 2040, trois des cinq plus grandes économies mondiales – la Chine, l’Inde et le Japon, seront en Asie.

C’est une des facettes de l’image asiatique. L’autre arbore une pauvreté persistante, un manque de développement, une dégradation environnementale massive, un fossé rural/urbain énorme, des problèmes démographiques et des systèmes bancaires tourmentés. La situation est aggravée par des risques en termes de sécurité comme la prolifération des armes nucléaires, le fondamentalisme et un gouvernement faible ou en échec.

Les grands changements en cours en Asie ne sont pas seulement économiques, ils ont aussi créé des réalités politiques qu’il est impossible d’ignorer. Les pays asiatiques agissent maintenant avec davantage de confiance en eux que par le passé. Leurs budgets militaires augmentent, et des rivalités régionales existent. Ainsi, outre les immenses opportunités qu’implique la mondialisation, il convient aussi de s’attaquer aux risques politiques.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/klhIbDZ/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.