0

Les Trois Irak

Les difficultés croissantes des États-Unis dans la mise en place d'une forme cohérente de gouvernement en Irak, sans parler d'un gouvernement démocratiquement élu, nous pousse à nous demander ce que la plupart des hommes d'État pensent incroyable : serait-il possible qu'il n'existe aucun moyen de reconstituer l'Irak en un seul État et ques des options différentes doivent être envisagées, même si cela paraît très inconfortable ?

Comme bien d'autres problèmes dans la renaissance d'États mis à mal par la dictature, l'Europe de l'est est un bon exemple de cela, les difficultés irakiennes ont des racines historiques très profondes. Accuser les Américains et leur force est bien trop simpliste et superficiel, même si leurs erreurs sont, de fait, très nombreuses.

L'Irak fut créé dans les années 20 par les Britanniques qui occupaient la région à la suite de la désintégration de l'empire ottoman, à la fin de la Première guerre mondiale. Leurs politiques étaient dictées par les impératifs de l'empire britannique et n'accordaient aucune attention aux souhaits, intérêts ou caractéristiques des populations locales.

Tout ce que les organisateurs de l'empire britannique accomplirent fut d'assembler trois provinces disparates de l'empire ottoman et de placer à leur direction un prince d'Hedjaz (qui fait maintenant partie de l'Arabie saoudite). Ces trois provinces, Mossoul, Bagdad, et Bassora, avaient chacune des caractères très distincts et des structures de population très différentes.