Climat et compétitivité

BERLIN – Au moment où la crise de la dette européenne s’efface, un autre désastre économique semble être imminent – le prix de l'énergie. Depuis les années 2000, le prix moyen de l'électricité que doit payer les industries européennes a plus ou moins doublé, et les entreprises européennes payent à présent deux fois plus cher pour le gaz que leurs concurrents américains. Est-ce que les politiques climatiques très ambitieuses de l'Europe – qui visent à augmenter le coût des « mauvaises » sources d'énergie – est en train de détruire la base industrielle du continent ?

À première vue, les chiffres semblent soutenir les pires prévisions. Comment un écart de prix aussi important pourrait-il ne pas avoir un impact sur la compétitivité ? Pourtant, si les prix élevés de l'énergie conduisent à une baisse des exportations, comment se fait-il que l'Allemagne, qui possède certaines des politiques climatiques les plus ambitieuses au monde, ait doublé ses exportations depuis 2000 ?

En fait, les chiffres montrent que, dans de nombreux cas, réduire davantage les émissions de dioxyde de carbone pourrait aider à rendre les industries plus compétitives. Explorer ce potentiel pourrait ouvrir des possibilités importantes, non seulement pour lutter contre le changement climatique, mais aussi en vue de favoriser la robustesse économique à long terme de l'Europe.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/69ZGyRQ/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.