Une plateforme globale pour des problématiques globales

DAVOS – En ces premiers jours de l’année 2013, il est beaucoup question d’une participation à une « communauté globale. » Mais les signes tangibles – et surtout les attitudes – restent en contradiction avec ces déclarations.

De nombreuses raisons peuvent expliquer cette situation, mais la principale est la vélocité, l’inter-connectivité et la complexité des évolutions globales, nationales et même individuelles. Des évolutions sans précédent et des déséquilibres croissants – entre consommation et production, épargne et investissement, économie et écologie, inclusion sociale et marginalisation, égalité et disparité – s’opèrent au cœur d’un système global complexe et démuni d’un bouton « sans risque. »

Pendant plus de 40 ans, les dirigeants du monde se sont retrouvés tous les ans à Davos pour débattre et avancer sur les problématiques les plus critiques de l’ordre du jour mondial. Cette année, la liste des sujets au programme des discussions est longue, et comprend les problèmes irrésolus liés à la dette américaine et européenne, les perspectives économiques globales inquiétantes, les troubles au Moyen-Orient et en Afrique du nord, et la hausse du chômage des jeunes.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/OItJr5y/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.