La Guerre contre les enfants d’Irak

Les enfants d’Irak ont subi bien plus qu'une série de guerres et de sanctions économiques. La perte des parents et des ressources familiales a relancé le travail des enfants, la résurgence des sans abris et la tendance à la violence et à la rébellion. Ils vivent souvent aujourd’hui dans des maisons où 25 personnes s’entassent dans un espace de 40 m². Même les familles qui n’ont pas été atteintes peuvent se retrouver, parents et cinq enfants, à vivre dans une seule pièce de six mètres.

La résurgence du travail des enfants reflète la situation économique difficile dans laquelle se trouvent ces familles : les enfants sont souvent les seuls à rapporter un salaire à la maison et ils travaillent pour peu d’argent. Les entrepreneurs des services municipaux, par exemple, préfèrent utiliser des enfants pour réduire les coûts. Dans ce cas-là, un enfant peut être utilisé pour des travaux agricoles ou des travaux de concierge. Ils sont nombreux à travailler dans les piles d’ordures, soit pour les déplacer vers d'autres endroits soit pour y collecter des bouteilles et des canettes vides qu'ils revendent.

D’autres sont utilisés pour charger et transporter des articles vers les marchés, où ils doivent tirer des chariots de 60 à 70 kilos et des cartons de 15 kilos dans des températures de 50 °C. Il n'est pas rare de voir deux enfants décharger à eux seuls tout un camion transportant 1 000 kilos d’articles alimentaires.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/9BQumoR/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.