0

Musulmans d’Europe contre musulmans d’Amérique

Comparée aux tensions qui existent dans les communautés islamiques à travers l’Europe, la situation des musulmans d’Amérique semble plus confortable.

Une étude récente menée par le Pew Forum a montré que les musulmans d’Europe étaient généralement “nettement moins favorisés que la population générale, contrariés par les perspectives économiques et isolés socialement” alors que la plupart des musulmans d’Amérique affirment trouver qu’il fait “bon, voire très bon” vivre là où ils habitent et que 71% d’entre eux pensent qu’ils peuvent réussir aux États-Unis s’ils travaillent. Dans les deux cas, le revenu moyen et le niveau de scolarisation correspondent aux normes nationales. 63% des musulmans américains ne voient aucun antagonisme entre la dévotion religieuse et la vie dans une société moderne.

Bien que 53% des musulmans américains trouvent que leur vie est devenue plus difficile depuis les attentats du 11 septembre 2001, la plupart estiment que cela est de la faute du gouvernement et non de leurs voisins. En effet, 73% disent n’avoir jamais été victimes de discrimination depuis qu’ils vivent aux États-Unis. De plus, 85% d’entre eux affirment que les attentats suicides sont rarement ou jamais justifiés, et 1% seulement affirment que la violence est “souvent” permise pour défendre l’islam. En Europe, un pourcentage beaucoup plus important de musulmans pensent que les attentats suicides sont “souvent” ou “parfois” justifiés.

“Ce qui ressort”, selon Amaney Jamal, conseiller du Pew Forum, “c’est le grand succès de l’assimilation socio-économique de la population musulmane d’Amérique”. Pourtant, ce n’est pas d’“assimilation” dont il s’agit. L’“assimilation” implique la dissolution des différences au profit des coutumes de la majorité. Ce n’est donc pas le cas des musulmans d’Amérique, qui restent musulmans dans un pays majoritairement chrétien.