Le stress et le cerveau

NEW YORK – Le stress est un facteur de déclenchement de maladies cardiovasculaires et de la dépression, entre autres affections. Or, les événements très stressants ne sont pas les seuls à prélever leur tribut ; les nombreux conflits et les exigences de la vie quotidienne accélèrent et parfois troublent le fonctionnement de nos systèmes de réaction au stress, provoquant une usure et du corps et du cerveau.

Ce fardeau du stress chronique, appelé “surcharge allostatique,” reflète non seulement l’impact des expériences de notre vie mais également notre constitution génétique. En outre, les habitudes de chaque individu, comme l’alimentation, l’exercice, la qualité et la quantité de sommeil et l’abus de substances toxiques, jouent également un rôle majeur, tout comme les expériences du début de vie qui établissent des schémas de comportement et une réactivité physiologique à l’échelle de toute une vie.

Il existe trois catégories de stress :

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/9X2Z83o/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.