0

Le Raisonnement puissant mais regrettable d'Israël pour la clôture de sécurité

La Cour internationale de justice a terminé ses auditions sur la légalité de la barrière qu'Israël construit en territoires occupés et en Cisjordanie. Ce n'est là qu'une question isolée perdue au sein de questions plus générales en mal de négociation pour parvenir à un accord de paix.

À qui appartiennent légalement ces terres ? Les réfugiés palestiniens et leurs descendants ont-ils le droit de rentrer sur ces terres qui forment aujourd'hui Israël ? Les Israéliens ont-il le droit de s'installer en Cisjordanie ?

Les questions de justice fondamentales -- telles que le droit de chaque partie à vivre dans la dignité et la sécurité -- sont, bien sûr, importantes pour tout accord de paix. Mais la plupart sont étroitement liées et il est peut probable que la CIJ puisse les résoudre réduites à leur forme tronquée d'arguments techniques à propos de l'emplacement approprié ou non d'un mur de défense.

Et quand bien même, maintenant que la question est examinée par la Cour, elle doit être débattue. Bien que la communauté internationale s'attende à une décision négative, Israël peut en fait préparer une défense légale solide.