Paul Lachine

L’ombre orangée de la révolution de neige

MOSCOU – Le régime de Vladimir Poutine tente d’alerter les Russes sur le fait que leur toute jeune « révolution de neige » serait une aussi lourde erreur que celle de la révolution Orange en Ukraine en 2004. Ces deux mouvements populaires sont peut-être comparables par certains aspects, mais leurs différences sont fondamentales ; l’opposition russe serait bien avisée de les comparer afin de lui permettre d’éviter certaines erreurs.

Ces deux révolutions sont effectivement l’expression d’une large part de la classe moyenne en réaction contre la corruption et l’absence d’autorité de la loi. Mais contrairement au printemps arabe, la révolution orange était totalement pacifique, tout comme l’est l’actuelle révolution de neige, et ni l’une ni l’autre n’a été déclenchée par une crise économique ou par une crise sociale. L’Ukraine en 2004 connaissait la plus forte croissance de son économie, avec un bond de 12%, tandis que le PIB de la Russie a augmenté d’un taux respectable de 4,3% l’année dernière.

Mais il y a aussi des différences majeures. L’Ukraine est ethniquement très divisée entre russophones et ukrainophones. L’opposition ukrainienne était très bien établie au parlement et dans les médias, donc bien intégrée dans l’ancien système.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/SRiAbx1/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.