Le volcan dort

Le rejet du projet de Constitution Européenne par les peuples français et néerlandais est à l’évidence beaucoup moins un rejet de l’Europe qu’un rejet de la mondialisation non régulée. L’instabilité générale des rapports sociaux, et principalement mais pas seulement de l’emploi, devient lentement intolérable à une part croissante de nos populations.

Or il ne saurait y avoir de système économique stable s’il est rejeté par les électorats, en tous cas en pays démocratiques.

Après la dernière guerre mondiale, le capitalisme a pu être reconstruit parce qu’il était stabilisé par trois régulateurs nécessaires : la sécurité sociale en pays développé comme stabilisateur principal, les politiques keynésiennes comme outils anticycliques pour les économies internes comme en matière de change, et les politiques générales de hauts salaires reconnues nécessaires pour provoquer la consommation de masse sans laquelle le génie du capitalisme, la production de masse, est inopérant.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/LDn6R7n/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.