0

L'eau, enjeu crucial des relations sino-indiennes

NEW-DELHI – Du fait du basculement du centre de gravité de la planète vers l'Asie et de l'importance croissante de leur économie, la Chine et de l'Inde attirent l'attention de la communauté internationale. Néanmoins, leur rivalité et leur opposition stratégique sous-jacentes passent souvent inaperçues.

Profitant de sa montée en puissance, la Chine paraît déterminée à écraser ses concurrents asiatiques, une tendance illustrée par sa ligne politique dure à l'égard de l'Inde, qu'il s'agisse des patrouilles militaires agressives de l'Armée populaire de libération à la frontière himalayenne, des violations de la ligne de séparation entre les deux géants, d'une plus grande virulence en ce qui concerne l'Etat de l'Arunachal Pradesh que la Chine revendique et des critiques hostiles à l'Inde dans les médias chinois sous contrôle gouvernemental. Les problèmes sino-indiens ne se limitent pas à des revendications territoriales, car l'eau devient un problème de sécurité majeur entre les deux pays et une source de conflit à long terme entre eux.

Tant la Chine que l'Inde ont des ressources hydriques limitées. Or, l'utilisation croissante de l'eau dans l'agriculture et l'industrie, à quoi s'ajoute la demande d'une classe moyenne montante génère une véritable empoignade pour l'eau. Les deux voisins entrent dans une ère où l'eau se fait rare et ils risquent de se trouver bientôt dans une situation aussi difficile que celle du Moyen-Orient en terme de volume disponible par habitant.

Si la pénurie continue à s'aggraver et que le déficit hydrique se creuse au même rythme forcené, la croissance économique pourrait en pâtir. La Chine et l'Inde, toutes d'eux exportatrices dans le secteur alimentaire, se transformeraient en pays largement importateurs - une évolution qui accentuerait la crise alimentaire mondiale.