Le rétrécissement du Vieux Monde

PARIS - « La démographie, c’est la destinée ». Attribuée à Auguste Comte, la maxime pourrait bien décrire le sort de nombre de pays les plus développés du monde. La récente publication, par la Division de la Population de l’ONU, des dernières prévisions démographiques mondiales apporte un éclairage nouveau à un débat, vieux de plus d’une décennie, sur l’impact d’une fécondité basse dans de nombreux pays avancés. Si les chiffres de l’ONU n’accréditent pas les pronostics les plus catastrophistes, ils n’offrent guère de motifs d’optimisme.

La prévision démographique peut s’appuyer sur un niveau de fiabilité bien plus élevé que la prévision économique. Les femmes susceptibles d’avoir des enfants dans une génération sont déjà nées. Et pour qu’il y ait accroissement naturel d’une population, le taux de fécondité, c'est-à-dire le nombre d’enfants par femme, doit excéder le taux de remplacement des générations, qui est de 2,1. Ce taux a, au tournant du siècle, en Allemagne et au Japon, atteint un point bas de 1,3 enfants par femme – voire moins, comme en Italie, en Russie et en Corée du sud.

La légère remontée constatée ces dernières années laisse cependant les taux de fécondité loin encore en-deçà du niveau de remplacement des générations. En tout état de cause, le mal est fait et la pyramide des âges reste rétrécie à sa base, en particulier dans des pays comme la Russie et le Japon, où la tolérance à l’immigration est réduite.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/nyvmCeG/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.