Pour une juste fixation des prix

HONG KONG – L'élaboration et l'entretien de l'infrastructure des droits de propriété (les règles, lois, registres ainsi que les structures administratives et juridiques qui définissent, protègent et font appliquer ces droits et codifient les transactions économiques) incombent en principe aux gouvernements nationaux. Mais comme l'économie mondiale est devenue de plus en plus interconnectée, une infrastructure mondiale des droits de propriété (IDP) a vu le jour, ce qui augmente encore les enjeux de développement des IDP nationales effectives et la précision des mécanismes de fixation des prix.

L'IDP mondiale est apparue lors de l'adhésion des pays du monde entier à des critères de réglementation de comptabilité internationale qui dépendent de l'Organisation Mondiale du Commerce, des Accords de Bâle, des normes établies par l'Organisation internationale des commissions de valeurs (OICV) ou encore de certains aspects du droit international. Au moment où les économies nationales et les multinationales se disputent les parts de marché, les normes mondiales d'orientation des marchés prennent une importance grandissante.

Prenons l'exemple du secteur du smartphone, sur lequel les sociétés Apple, Samsung, Sony, Nokia, Huawei se livrent une rude concurrence pour obtenir leur part du marché mondial. Étant donné que les entreprises ne peuvent pas rivaliser sur les marchés mondiaux sans une forte IDP intérieure, cette concurrence au niveau des entreprises a conduit les pays à améliorer leur IDP nationale à long terme.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/20usdGp/fr;