0

L'économie mondiale en danger !

NEW-YORK – Il est temps que le G20 s'attelle sérieusement à la mission qui lui incombe : trouver un accord visant à stabiliser l'économie mondiale et la mettre sur la voie d'une croissance durable. Au lieu de cela, il se conduit à la manière d'un cercle de réflexion sur la société, l'approche coopérative qu'il a adoptée au début de la crise aboutissant à une série d'initiatives unilatérales souvent inconsidérées de ses membres.

Pourtant il faut agir de toute urgence face aux différents risques qui menacent la stabilité économique et la prospérité mondiale. L'Irlande a précipité l'Europe dans la deuxième crise de dette souveraine de l'année. Face au risque de contagion en Europe et à la politique d'assouplissement monétaire aux USA, les marchés des capitaux sont devenus schizophrènes, avec des flux de capitaux traversant l'Atlantique dans un sens puis dans l'autre.

Pendant ce temps, les capitaux affluent dans les pays émergents aux taux d'intérêt élevés, ce qui entraîne des pressions inflationnistes, pousse le prix des actifs et des devises à la hausse et menace la compétitivité de leurs économies. Cela génère des distorsions de prix et des casse-têtes politiques auxquels il faut répondre par des mesures défensives et atypiques.

Les prévisions quant à la croissance et à l'emploi dans les pays avancés ont été révisées à la baisse – une reconnaissance tardive d'une reprise lente et difficile et d'une nouvelle "normalité" d'après-crise. De ce fait, les déficits budgétaires à court et moyen terme sont considérés comme plus dangereux.