0

Une nouvelle voie pour le Japon ?

Lorsqu'on considère la montée en puissance de l'Asie, on pense généralement à la Chine et à l'Inde, mais l'on oublie souvent que le Japon est la seconde économie mondiale, avec un PIB de 5000 milliards de dollars, plus que la Chine et l'Inde réunies. Son PIB par habitant représente dix fois celui de la Chine ! Le Japon consacre désormais 40 milliards de dollars par an à sa défense et son armée est l'une des cinq plus puissantes de la planète. La croissance de la Chine est plus rapide, aussi va-t-elle probablement dépasser le Japon d'ici dix ou vingt ans, mais toute analyse sérieuse des puissances de l'Asie de l'Est doit accorder une place prépondérante au Japon.

Le Japon a joué un rôle unique dans l'Histoire mondiale. Il a été le premier pays asiatique à embrasser la mondialisation, à la maîtriser et à l'utiliser à son avantage. Le Japon s'est aussi redéfini à deux reprises. Lors de la restauration Meiji au 19° siècle, il a recherché à travers le monde les idées et la technologie qui lui ont permis de l'emporter sur une grande puissance européenne lors de la guerre russo-japonaise de 1904. Malheureusement, dans les années 1930 il a versé dans l'impérialisme militaire, ce qui l'a conduit à la défaite et à l'occupation en 1945.

Ensuite, dans l'après-guerre, utilisant habilement la mondialisation, il s'est redéfini comme une superpuissance économique que tout le monde enviait. Ainsi que l'explique Kenneth Pyle dans un livre récent qui ne manque pas d'intérêt, Japan Rising [La montée du Japon], ces redéfinitions correspondaient à des bouleversements politiques au niveau international. Et maintenant avec la montée en puissance de la Chine, la grande question est de savoir comment le Japon va réagir.

Aujourd'hui les Japonais discutent de leur rôle sur la scène internationale. Le Premier ministre, Shinzo Abe, a adopté une posture plus nationaliste que la plupart de ses prédécesseurs et son parti, le Parti libéral-démocrate, veut réviser l'article 9 de la Constitution qui restreint l'utilisation des forces japonaises à un rôle défensif. L'opinion publique est divisée sur cette question et la réponse aux sondages dépend de la manière dont la question est posée. Néanmoins, beaucoup de spécialistes pensent que la Constitution sera amendée au cours de la prochaine décennie.