Paul Lachine

Le retour des siloviki

STOCKHOLM – Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a annoncé récemment que la Russie, le Bélarus et le Kazakhstan ont abandonné leurs négociations séparées d’adhésion à l'Organisation mondiale du commerce ; au lieu de cela, ils s’efforceraient de la rejoindre sous forme d’union douanière unique. Ce grand revirement stratégique laisse entendre que la Russie abandonne son entrée à l'OMC.

La déclaration de Poutine est totalement inattendue. Deux jours plus tôt, Ron Kirk, représentant américain au Commerce, et Catherine Ashton, commissaire au commerce de l'Union européenne achevaient des négociations fructueuses sur l'adhésion de la Russie à l'OMC avec Igor Shuvalov, premier adjoint de Poutine, Alexei Kudrin, ministre des Finances, et Elvira Nabiullina, ministre du développement économique. Le 3 juin dernier, Poutine affirmait être certain que la Russie « rejoindrait vite l’OMC ».

Les dirigeants du Bélarus et du Kazakhstan semble tout aussi surpris par la déclaration de Poutine, en particulier puisque la Russie vient tout juste d'interdire la quasi-totalité des importations de produits laitiers du Bélarus, dans une manoeuvre protectionniste. Après 16 années de négociations, la Russie semblait prête à rejoindre l'OMC dans les deux mois qui suivaient.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/hV3A4mm/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.