La Calamité des ressources réexaminée

Il existe un phénomène curieux que les économistes appellent la calamité des ressources - ainsi dénommée parce qu'en moyenne, les pays possédant d'énormes ressources naturelles s'en sortent plus mal que les pays qui en possèdent moins . Pourtant, certains pays possédant d'abondantes ressources naturelles s'en sortent mieux que d'autres et certains se débrouillent même plutôt bien. Pourquoi cette calamité se répand-elle de manière si inégale ?

Il y a trente ans, l'Indonésie et le Nigeria - tous deux dépendant du pétrole - possédaient des revenus par tête équivalents. Aujourd'hui, le revenu par tête de l'Indonésie est quatre fois plus élevé que celui du Nigeria. En effet, le revenu par tête du Nigeria (estimé en dollars constants de 1995) a chuté.

Une comparaison similaire est également possible entre la Sierra Léone et le Botswana, tous deux riches en diamant. Cependant, la croissance économique annuelle du Botswana est de 8,7 % par an au cours des trente dernières années, tandis que la Sierra Léone s'est vue plongée dans une guerre civile. Par ailleurs, les échecs de développement sont pléthoriques au Moyen-Orient, riche de pétrole.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/jfNuMbn/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.