Les risques réels des déficits

Les déficits sont de retour, et ils veulent se venger. Le déficit budgétaire du gouvernement américain s'élève maintenant à 455 milliards de dollars, soit 4,1 % du PNB. Deux années auparavant, les Etats-Unis avaient prédit un excédent budgétaire sur de longues années.

Bien que légèrement moins atteints que les Etats-Unis, les autres pays riches sombrent dans le déficit budgétaire. La Commission Européenne estime que le déficit du gouvernement français atteindra 3,7 % du PNB cette année, contre 3,4 % pour l'Allemagne ; ces chiffres vont bien au-delà du plafond du déficit (3 % du PNB) défini par le Pacte de Stabilité et de Croissance de la zone euro.

En se trouvant en déficit, un pays accroît sa dette nationale et impose une charge sur les générations à venir. Les politiciens préfèrent naturellement dissimuler la manière dont s'effectuent les mouvements des richesses entre les générations. Ils visent en priorité à régler les problèmes immédiats et à recueillir aujourd'hui les bénéfices promis.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/5J344VK/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.