20

L’économie en libre accès

CANBERRA – Il se pourrait que le brouhaha concernant l’article de Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff “Growth in a Time of Debt” représente la controverse scientifique la plus remarquable et la plus incendiaire depuis 1974, lorsque deux économistes, Robert Fogel et Stanley Engerman, avaient publié un livre célèbre, Time on the Cross, défendant l'efficacité de l'esclavage dans les plantations américaines.

Comme pour Time on the Cross, la controverse Reinhart / Rogoff, bien que ostensiblement liée aux procédures statistiques utilisées par les auteurs, est en fait ancrée dans l’utilisation que d’autres ont fait de leur étude.

Certains des résultats rapportés par Fogel et Engerman ont été utilisés – non pas par les auteurs eux-mêmes, il convient de le préciser – pour contester les mesures de discrimination positive et pour remettre en question le mouvement des droits civils. De même, certains résultats de Reinhart et Rogoff ont été utilisés par des politiciens et d'autres pour justifier l'austérité budgétaire.

Lorsque les problèmes présents dans l'analyse de Reinhart et Rogoff ont été mis en évidence, les critiques étaient atterrés. Les auteurs avaient omis par inadvertance certaines données, employé un système de pondération discutable et inclus une observation de croissance du PIB erronée.