0

Vers la réglementation financière

BRUXELLES�–�D’aucuns disent que la crise financière est en train de s’apaiser. Je n’en suis pas si sûr. Les taux de prêt d’Interbank baissent lentement mais sont toujours bien plus élevés qu’ils le devraient�; le cours des actions est toujours instable�; et les conditions des marchés mondiaux demeurent fragiles.

Plus inquiétant encore, nous voyons les conséquences sur l’économie réelle dans toute l’Europe, aux Etats-Unis et maintenant bien au-delà. Le PIB se contracte. La production industrielle chute à un rythme record.

Quelle voie suivre�? Nous devons restaurer la confiance. C’est le grand défi que doivent relever l’Europe, la Commission européenne, les dirigeants du monde entier et l’industrie des services financiers durant les cinq prochaines années. Ce ne sera pas simple.

Il nous faut des marchés financiers sains, sans lesquels nous ne pourrons nous relever. Nous devons garantir la transparence et une gestion appropriée des risques, mesures sur lesquelles portent une partie de mes propositions en matière de besoins en capitaux. Nous avons besoin d’un bon système de surveillance et de gestion des crises – raison pour laquelle j’écris un article sur l’intervention précoce et suis impatient de prendre connaissance de l’analyse du Groupe d’experts de haut niveau présidé par Jacques de Larosière, qui devrait être publiée prochainement.