Le poison de la politique identitaire

LONDRES – J'étais en Jordanie, cette belle oasis de calme et de modération dans un voisinage difficile et dangereux, lorsque j'ai appris le meurtre des deux soldats britanniques et du policier catholique par des républicains dissidents en Irlande du Nord.

Depuis les collines de Jordanie, nous avons observé ce que les chrétiens appellent la Terre sainte. Ce qui m'a frappé, repensant au temps que j'ai passé en Irlande du Nord, c'est combien ici et là, le creuset de tant de luttes, de ressentiment et de bains de sang est petit. La faible taille géographique de l'Irlande du Nord, de Gaza et de la Cisjordanie donne à la violence une apparence encore plus inexplicable et obscène.

Cette violence est-elle inévitable en raison du choc des cultures, des religions et des ethnies ? Est-elle programmée dans l'ADN par l'Histoire, la langue et les manières différentes de répondre aux besoins spirituels ?

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/04HfBp2/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.