Un espoir de démocratie en Ukraine 

La révolution orange ukrainienne va atteindre son apogée lors du scrutin du 26 décembre qui verra s'affronter à nouveau dans la course à la présidence le Premier ministre Viktor Ianoukovitch et son prédécesseur, Viktor Iouchtchenko, après l'annulation du scrutin précédent, entaché de fraudes massives, ce qui a entraîné des centaines de milliers d'Ukrainiens à descendre dans les rues de Kiev pour défendre leurs droits. L'élection de dimanche devrait être plus régulière et se conclure par la victoire à Viktor Ianoukovitch. Mais l'Ukraine n'est pas assurée pour autant d'un futur démocratique.

L'Ukraine traverse une véritable révolution libérale, semblable à celles que l'Europe a connu en 1848 et à la Révolution de velours à Prague en 1989. Les Ukrainiens veulent la démocratie, la liberté et le respect de la loi. Après cinq ans de croissance économique au taux de 9% par an, il est frappant de constater l'absence de revendications à caractère économique, comme le sont toutes les revendications socialistes ou même sociales.

Même truqué, le résultat du scrutin précédent montre que le pays est divisé géographiquement et ethniquement, Viktor Iouchtchenko, le candidat de l'opposition démocratique, arrivant largement en tête dans les 17 régions de l'ouest et du centre du pays et Viktor Ianoukovitch dans les dix régions de l'est et du sud. Mais Iouchtchenko l'a emporté dans plusieurs régions russophones, notamment à Kiev, la capitale, tandis que Ianoukovitch l'a devancé dans les régions de tradition autoritaire comme le Donetsk et le Lougansk, plus à l'est.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/8fpE4by/fr;