Skip to main content

L'euro n'est pas en crise

BERKELEY – La crise financière mondiale a ressuscité le vieux débat sur la fin imminente de l'euro. On invoque à la rescousse Milton Friedman qui disait en 1998 que le véritable test de l'euro aurait lieu à l'occasion de la première crise économique qui se présentera. Nous y sommes, mais le résultat est à l'opposé des prévisions de Friedman.

Le chômage est à la hausse, de même que le populisme qui l'accompagne. Dans des pays comme l'Italie, déjà touchée par la concurrence chinoise, et l'Espagne frappée de plein fouet par l'éclatement de la bulle de l'immobilier, la crise va être dévastatrice. Pourtant, ni l'un ni l'autre de ces pays n'envisage d'abandonner l'euro.

Ils savent que la moindre évocation de cette éventualité paniquerait les investisseurs. Ils constatent que des pays comme le Danemark qui ont conservé leur propre devise ont été contraints d'augmenter leurs taux d'intérêt pour défendre leur taux de change, ceci au moment ou la Réserve fédérale américaine et la Banque centrale européenne (BCE) baissent les leurs. Ils réalisent que si on était encore à l'époque de la lire et de la peseta, les capitaux auraient fui. Ils sont confrontés à une crise monétaire à l'ancienne au plus mauvais moment et ils voient que l'union apporte stabilité et sécurité.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/7pV2tsq/fr;
  1. haass105_Gustavo BassoNurPhoto via Getty Images_amazon Gustavo Basso/NurPhoto via Getty Images

    The Amazon and You

    Richard N. Haass

    Sovereignty entails obligations as well as rights, and where compliance cannot be induced, pressure must be applied. And though positive incentives to encourage and enable compliance would be preferable, Brazil's government is showing that there must be sticks where carrots are not enough.

    1
  2. GettyImages-1151170958 ADRIAN DENNIS/AFP/Getty Images

    The Meritocracy Muddle

    Although populism in Western democracies is nothing new, resentment toward elites and experts has certainly been on the rise. Does this trend reflect a breakdown in the system, or a system that is actually working too well?

    11

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions