0

La prochaine révolution industrielle

NEW YORK – Un nouvel accord mondial sur le changement climatique ne serait pas seulement bénéfique pour les affaires et le commerce, mais aussi indispensable pour parvenir à une croissance durable de l’économie mondiale.

A la veille des négociations sur le climat qui se tiendront à Copenhague en décembre prochain, le débat sur les conflits d’intérêts supposés entre le monde des affaires et le climat est déjà largement entamé. Ce débat repose sur l’idée que le monde des affaires n’aime pas le changement, en particulier lorsqu’il est porté par des politiques ou des lois gouvernementales.

C’est une grave erreur que de raisonner ainsi et cela sous-estime la gravité des choix auxquels nous, entrepreneurs et citoyens, sommes confrontés.

C’est justement le changement qui permet aux entreprises de prospérer. A l’origine des grandes entreprises d’aujourd’hui, il y a souvent un groupe de quelques personnes qui ont pressenti une opportunité, une nouvelle demande amenée à croître, un changement qui génèrerait de nouvelles possibilités.