La Nouvelle doctrine Bush

Lors de son second discours d’investiture, le président George W. Bush a mis en avant une vision ambitieuse du rôle des États-unis dans l’avancement de la cause de la liberté dans le monde, alimentant de par le monde les spéculations sur le cours que suivra la politique étrangère américaine dans les quatre années à venir. Les idées exprimées dans le discours de M. Bush méritent donc d’être sérieusement examinées.

« Les États-Unis ont pour politique de rechercher le soutien et d'appuyer les mouvements et les institutions démocratiques dans tous les pays et dans toutes les sociétés dans le but ultime de mettre fin à la tyrannie dans le monde » a déclaré M. Bush.

La diplomatie n’est pas oubliée dans l’assurance que le succès de cette mission « ne relevait pas en premier lieu des armes, même si nous nous défendrons nous-mêmes et nos alliés par la voie militaire quand cela sera nécessaire ». De même, M. Bush reconnaît qu'on ne peut forcer la liberté sur un peuple depuis l'extérieur. En effet, « la liberté de par sa nature doit être choisie et défendue par les citoyens et soutenue par la primauté du droit et la protection des minorités ».

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/26xFxf5/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.