Hamas leaders Anadolu Agency/Getty Images

Pourquoi nous avons besoin de l’islam politique

MADRID – Le président américain Donald Trump a mis en veilleuse le décret censé placer les Frères musulmans parmi les organisations terroristes. Il ferait bien de s’en tenir là. Il est essentiel, pour combattre le djihadisme global, que les gouvernements du monde arabe soient ouverts à la représentation sans exclusive de sociétés musulmanes très majoritairement pratiquantes. 

Certes, les Frères musulmans n’ont pas toujours incarné les valeurs démocratiques. En Égypte, par exemple, le gouvernement du président Morsi a considéré que la démocratie, puisqu’il était majoritaire, lui donnait tout pouvoir – ce qui lui a valu d’être renversé à peine plus d’un an plus tard.

Mais on ne résoudra pas ces insuffisances en ostracisant des options politico-religieuses légitimes, car on ne fait alors que renforcer les arguments des djihadistes, pour lesquels la violence est le seul moyen d’obtenir des réformes. C’est pourtant ce qui s’est passé lorsqu’Abdel Fattah Al-Sissi, le successeur de Morsi après le coup d’État, s’est engagé, avec les Frères musulmans, dans une confrontation à somme nulle.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/TSA2DQy/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.