1

La nécessité de l'OTAN

BRUXELLES - Il y a de nombreuses années, j'ai emmené mes enfants visiter les plages du débarquement du Jour J en Normandie. J'ai voulu qu'ils comprennent les sacrifices que d'autres avaient faits, afin que l'Europe et l'Amérique du Nord puissent jouir des bienfaits de la vie, de la liberté et de la poursuite du bonheur. Nous avons visité les plages dont les noms sont restés dans l'Histoire - Omaha, Utah, Juno. Ces plages sont un témoignage en faveur de l'idée que, tous ensemble, nous pouvons surmonter toute sorte de menaces, de n'importe quelle taille.

Nous comprenons quel avenir aurait pu échoir non seulement à l'Europe, mais au monde entier, si l'Amérique du Nord n'avait pas aidé l'Europe quand elle en a eu besoin. Et nous savons que ces opérations du débarquement ont créé un lien unique entre nos continents.

Ce lien est essentiel à la conservation de nos valeurs et de notre sécurité. Mais après la Guerre froide, beaucoup ont supposé que sa concrétisation institutionnelle, l'Organisation du Traité d'Atlantique Nord, devait disparaître. Cela ne s'est pas produit, parce que notre lien ne se fonde pas simplement sur des menaces communes, mais sur des idéaux partagés. Il ne peut pas plus disparaître que ne peut s'éteindre notre désir de liberté. L'OTAN n'a eu besoin d'aucune raison externe pour exister. Pourtant une rapide consultation de l'Histoire suffit à énumérer ces raisons.

En Bosnie et Kosovo, l'OTAN est intervenue pour arrêter des violations massives de Droits de l'Homme. En Libye, nous avons imposé une résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour protéger les civils. Et en Afghanistan, nous refusons de donner asile aux extrémistes.